Bergerie Des Anges, le pâturage des moutons shropshire dans les vergers de pommiers

à Saint-Christophe

Améliorez l’arboriculture grâce à l’arbopastoralisme dans la Creuse

  Le pastoralisme regroupe l’ensemble des activités d’élevage valorisant par un pâturage extensif les ressources fourragères spontanées des espaces naturels, pour assurer tout ou partie de l’alimentation des animaux  

 

Définition de l’Association Française de Pastoralisme

Ghislaine et Benoît Gille mettent en pratique le rêve de « l’arbopastoralisme » en associant l’arboriculture et l’élevage de 500 moutons Shropshire dans l’objectif de faire vivre deux métiers sur une même terre tout en respectant l’environnement, la biodiversité et la ressource en eau.

Pourquoi associer le pastoralisme à l'arboriculture ?

De tout temps les arbres peuplaient la terre. Ils étaient les peuples premiers. Les arbres sont nos alliés climatiques, ils créent notre climat en majeure partie. Il nous faut repenser complètement notre modèle agricole en y incluant des arbres partout car des arbres dépend notre survie.

« Le cœur climatique de la terre menacé, au delà d'un simple recyclage des précipitations au niveau local, les forêts sont à l'origine d'un transfert d'humidité atmosphérique des océans vers l'intérieur des continents, grâce à des cycles répétés d'évapotranspiration-condensation. » Les arbres entre visible et invisible, Ernst ZURCHER.

De tout temps, les animaux, par leurs déjections et plus précisément par leurs urines, les ovins en particulier participent à l'enrichissement de humus pour favoriser un sol vivant.

En tant qu'éco-paysan, nous considérons que le mariage des moutons shropshire et des arbres (pré verger ou autres cultures pérénnes comportant des arbres) va favoriser la conversion des terres en agriculture biologique et surtout assurer avec d'autres techniques agro-environnementales notamment la permaculture, la pérennité du vivant.

Pour qu'une plante pousse, il lui faut un sol vivant, de l'humus, des micro-organismes et une activité biologique intense. Notre rôle est bien de re-créer les meilleures conditions pour que l'herbe, le légume, la haie et l'arbre, poussent et puissent nourrir de manière saine les êtres vivants animaux et humains.

Ce que l'Homme a détruit, il peut le réparer, il doit le réparer pour lui-même, les générations à venir.

Les moutons shropshire sont des moutons particulièrement intéressant dans la dynamique du vivant et le pré-verger: c'est pourquoi Benoît a créé le mot d'Arbopastoralisme : le mariage entre la pratique du pastoralisme avec des moutons shropshire et le respect des arbres cultivés. en effet à aucun moment de l'année le mouton shropshire ne mange l'écorce des arbres.

Actuellement sur notre ferme, nous avons environ 500 brebis shropshires et une 30 taine de béliers reproducteurs.

11 le Masgiral

23000 Saint-Christophe

Nouvelle-Aquitaine